Contrairement aux idées reçues, le TOC est une maladie fréquente puisqu’elle atteint 2 à 3 % de la population générale, touchant autant d’hommes que de femmes. Bien qu’apparaissant le plus souvent avant l’adolescence, le TOC peut débuter à tout âge.

Les Troubles obsessionnels compulsifs par Margot Duvauchelle Psychologue à Amiens

T comme Trouble

Le terme « trouble » fait référence à la souffrance ou à l’altération du fonctionnement social, professionnel ou liée à d’autres domaines importants, qu’induisent les symptômes. Le TOC fait partie de la famille des troubles anxieux.

O comme Obsession

Le TOC se caractérise par la survenue répétée de pensées, d’images ou de représentations intrusives, appelées « obsessions », qu’il est difficile de chasser de son esprit. Le caractère inapproprié et intrusif des obsessions, est à l’origine d’un inconfort, d’une anxiété et/ou d’une souffrance pouvant interférer avec le quotidien de la personne qui en est victime.

Il faut toutefois savoir que les obsessions concernent chacun d’entre nous. Si je vous dis de ne pas penser à un éléphant rose, je suis à peu près certaine que malgré cette injonction, l’image est apparue à votre esprit sans y être invitée !

La limite entre ce qui relève du « normal » et du « pathologique » réside principalement dans la durée, la fréquence, l’intensité des obsessions, et dans le fait qu’elles conduisent ou non à des rituels.

C comme Compulsion

Les compulsions, plus couramment appelées « rituels », sont des actes, des paroles ou même des pensées ou des images mentales répétitifs, qui ont pour objectifs de prévenir ou de réduire l’anxiété que génèrent les obsessions.

Par exemple, en me lavant plusieurs fois de suite les mains, j’apaise ma crainte d’avoir été contaminé par mon client après lui avoir serré la main.

Autre exemple : en prononçant mentalement le mot bonheur lorsque j’entends un mot lié à la mort, j’apaise ma crainte qu’un malheur ne survienne.

Les personnes qui en souffrent ont tout à fait conscience de la démesure de leurs actes. Bien que les compulsions soient réalisées de manière volontaire, elles possèdent un caractère obligatoire. « Je sais bien que c’est complètement ridicule mais je ne peux pas m’empêcher… ! »

Illustration obsession et compulsion dans le TOC - Par Margot Duvauchelle, psychologue clinicienne sur Amiens

TOC et Thèmes

Les TOC peuvent concerner plusieurs thèmes. Certaines personnes peuvent n’être concernées que par une thématique, d’autres, par plusieurs d’entre elles.

Les principales sont les suivantes :

  • Contamination et pureté
  • Exemple : Marie pense avoir été contaminée en serrant la main de son voisin pour le saluer (obsession). Une fois rentrée chez elle, elle ressent le besoin irrépressible d’aller se laver les mains et ce, à trois reprises, parce qu’après tout, « on sait jamais » (compulsion).

  • Religieux – Moraux – Superstitieux
  • Exemple : En sortant du travail, Pierre prend sa voiture afin de rejoindre son domicile. Nous sommes en plein mois de juillet, les routes sont peu fréquentées. Pourtant, Pierre se demande tout à coup s’il n’aurait pas écrasé un piéton, sans s’en être aperçu… (obsession). Il fait alors demi tour jusqu’à son lieu de travail afin d’avoir la certitude qu’aucune personne n’ait été accidentée par sa faute (compulsion).

  • Précision – Ordre – Symétrie – Perfection
  • Exemple : Juliette est passionnée de lecture. Depuis 2 mois, elle rencontre toutefois des difficultés qui viennent remettre en question le plaisir pris dans ces moments de détente. En effet, Juliette se sent de plus en plus obligée de relire l’intégralité d’une page qui vient pourtant d’être lue (compulsion), par crainte d’être passée à côté d’un élément de l’histoire (obsession).

  • Protection à l’égard de dangers ou de catastrophes
  • Exemple : Chaque sortie ressemble pour Céline à une véritable expédition. Avant de fermer la porte d’entrée, l’appartement est passé au crible : elle prend soin de vérifier que les robinets/fenêtres soient bien fermés, que les lumières soient bien éteintes, et que les appareils électriques soient bien débranchés (compulsion), de peur qu’un incident domestique ne survienne en son absence (obsession).

Rituel de lavage dans les TOC - Margot Duvauchelle psychologue clinicienne sur Amiens

Prise en charge du TOC

Le traitement que l’on préconise dépend essentiellement de la sévérité du TOC. Dans les cas de TOC d’intensité faible à modérée, la thérapie comportementale et cognitive est actuellement la psychothérapie de référence.
Lorsque l’intensité est plus importante, il est fortement recommandé de suppléer la TCC par une prise en charge médicamenteuse, avec notamment la prescription d’un antidépresseur sérotoninergique, délivrée par un médecin psychiatre.

TOC et Thérapie comportementales et cognitives

La personne qui souffre de TOC se trouve dans un cercle vicieux d’où elle ne parvient pas à s’échapper malgré des tentatives répétées : la pensée obsédante va entraîner un rituel qui va avoir pour conséquence immédiate de calmer l’angoisse générée.

Toutefois, cet effet entretient l’idée que la bonne réponse à cette obsession, est le rituel (« Ma peur disparaît grâce au rituel »). La personne va alors « apprendre » à maintenir ces rituels qui la calment, et devenir progressivement esclave de ses compulsions. A mesure que le temps passe, les rituels vont devenir familiers, habituels, automatisés, et la personne ne parviendra alors plus à distinguer les comportements normaux des comportements liés au TOC.

La TCC va avoir pour objectif d’aider la personne à se débarrasser très progressivement de ses rituels dont elle a jusqu’alors si besoin. Cela va avant tout passer par une compréhension approfondie du mécanisme de ses TOC (connaître son ennemi pour mieux le combattre), pour ensuite favoriser chez cette personne l’apprentissage d’alternatives à la gestion de ses angoisses liées aux obsessions.

L’idée majeure est de lui apprendre à ne plus obéir au TOC, en apportant aux obsessions une réponse différente de celle apportée jusqu’à présent par le biais des rituels. Ces nouvelles réponses vont petit à petit faire perdre aux obsessions de la valeur, diminuant ainsi l’anxiété associée.

Association

AFTOC : Association Française de Personnes souffrant de Troubles Obsessionnels Compulsifs

Ouvrages

  • TOC ou pas TOC.
    F. Lamagnère (Odile Jacob – Mars 2016)
  • Vaincre les TOC. Avec les thérapies cognitivo-comportementales et stratégiques.
    L. Dantin (Editions In Press – Novembre 2014)
  • Je ne peux pas m’arrêter de laver, vérifier, compter. Mieux vivre avec un TOC.
    A. Sauteraud (Odile Jacob – Janvier 2000, réédité en 2002)