Affirmation de soi

Affirmation (de soi) et communication sont indissociables.
Nous avons chacun une manière de communiquer qui nous est propre. Nous pourrions en effet aller jusqu’à dire qu’il existe autant de mode de communication que d’êtres humains sur terre. La communication est singulière; chacun détient sa propre recette. Plusieurs “ingrédients” entrent dans sa composition comme par exemple l’éducation, les expériences vécues, ou encore la personnalité.

Les reliefs de la communication

Toutefois, certaines manières de communiquer se ressemblent plus que d’autres, permettant alors de dégager des “profils”, des comportements de communication dont les 4 principaux sont les suivants

Le comportement passif/soumis

Comportement soumis dans l'affirmation de soi

Je fais passer les besoins des autres avant les miens. Ce comportement génère le non dit, l’incapacité à dire non, à faire des demandes, à exprimer ses émotions, à donner son avis surtout s’il est contraire à celui de l’interlocuteur.

Exemple : Supposons que des collègues vous invitent, un jour de la semaine, à prendre un verre après le travail. Vous avez eu une journée difficile, tant au niveau professionnel que personnel, et un mal de tête a commencé à poindre il y a une heure. Toutefois, par peur de les blesser et d’être sujet aux critiques, vous acceptez leur invitation. En plus de ne pas dire ce que vous pensez, vous vous comportez de façon opposée à votre désir et à votre intérêt.

Le comportement agressif

Comportement agressif dans l'affirmation de soi

Je fais passer mes besoins au détriment de ceux des autres. A l’opposé du comportement passif, ici, les émotions débordent, et la manière dont les opinions sont exprimées laisse peu de place à l’échange.

Exemple : En reprenant l’exemple précédent, la personne refuserait sans ménagement (“Non, je suis crevé et j’ai mal au crâne”). Les collègues réagiraient (“Oh t’abuses! Allez viens on va décompresser”), et la personne agressive serait dans l’attaque (“J’abuse? Moi? C’est sûr que toi tu n’es pas assez débordé dans ton travail pour avoir la moindre fatigue!”)

Le comportement manipulateur

Comportement manipulateur dans l'affirmation de soi

Je passe par des moyens détournés pour atteindre mes objectifs sans m’exprimer clairement. Il s’agit d’un comportement agressif dissimulé, déguisé.

Exemple : “Ok, je vous accompagne si vous insistez. Par contre, comme de ce fait je n’aurai pas le temps de m’occuper de la présentation du dossier pour la réunion de demain, vous proposerez autre chose à l’ordre du jour.”

Le comportement affirmé

Comportement normal ou assertif dans l'affirmation de soi

Je respecte tout autant mes besoins que ceux des autres.

Exemple : “Je me sens flatté par votre insistance, vraiment! Mais je me suis sentie aujourd’hui dépassé de toute part et j’aimerais rentrer pour me remettre sur pieds. Je vous propose de remettre ça la semaine prochaine, j’y tiens! Ce sera moins chargé pour moi…, mais pour ce soir allez-y! Je lèverai mon verre d’aspirine à votre santé!”

Affirmation de soi et Thérapie Comportementale et Cognitive

Ainsi, savoir s’affirmer c’est être capable d’exprimer ses pensées, ses émotions et ses opinions, défendre ses droits tout en respectant ceux des autres, et ce, de façon directe, honnête et appropriée.

Communiquer n’est pas inné, cela s’apprend.
L’approche que j’utilise a ainsi pour but de vous apprendre, par un ensemble de techniques cognitives et comportementales :

  • à augmenter votre compétence en communication et en négociation.
  • à diminuer votre anxiété relationnelle.
  • à mieux gérer les stress sociaux.

Et ce dans des démarches diverses :

  • Faire des demandes.
  • Refuser des demandes.
  • Exprimer des sentiments et de l’affection.
  • Accepter les compliments ou l’expression de l’affection.
  • Formuler une critique ou exprimer de la colère.
  • Faire face à la critique ou à la colère des autres.

Il s’agira dans un premier temps de comprendre ensemble quelles difficultés vous sont propres. En effet, les problèmes d’affirmation de soi ne se traduisent pas de la même façon d’une personne à une autre. Vous pouvez tout à faire parvenir à exprimer des demandes mais avoir plus de difficultés à les refuser.

Analyse d’une situation exemple

En TCC, nous avons souvent l’habitude d’aborder chaque problème à la manière d’un cercle vicieux duquel la personne ne parvient pas à s’extraire.

Situation : Camille m’a demandé de garder ses enfants demain soir
⇒ Pensées : je ne peux pas, j’ai prévu de me détendre à la piscine, mais si je refuse elle va m’en vouloir et pensera qu’elle ne peut plus compter sur moi
⇒ Emotions : contrariété / frustration
⇒ Comportement : j’accepte et remets à plus tard ma sortie
⇒ Conséquences : je pense éviter une critique de sa part mais me sens nulle de n’avoir une fois de plus pas su dire non. Je suis fatiguée et en colère; les autres se tournent toujours vers moi pour divers services!

Propositions thérapeutiques de cette situation exemple

Le comportement-problème, qui est ici une incapacité à refuser une demande, est induit par des pensées erronées, elles-mêmes génératrices d’un certain état émotionnel. La difficulté de cette personne pourra être traitée sous deux angles :

  • l’angle cognitif, en lui permettant un remaniement de ces anticipations anxieuses et en lui apprenant à percevoir les évènements différemment ou avec plus de recul.
  • l’angle comportemental, en favorisant l’entraînement de la personne à l’expression de refus sur la base de techniques ciblées, en séance dans un premier temps (par l’intermédiaire notamment de jeux de rôles), puis à l’extérieur dans le cadre de situations personnelles réelles.

Cet exemple a pour but de vous donner un bref aperçu des “contours” d’une prise en charge possible d’un problème d’affirmation de soi en TCC. Chaque cas est particulier, chaque situation est particulière. Toute proposition thérapeutique s’inscrit dans le cadre de l’histoire singulière de chacun de mes patients, que je prends le temps d’aborder lors des premières rencontres.

“Entre ce que je pense,
Ce que je veux dire,
Ce que je crois dire,
Ce que je dis,
Ce que vous avez envie d’entendre,
Ce que vous entendez,
Ce que vous comprenez…,
il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même…”
Bernard Werber

Ouvrages

  • Savoir s’affirmer en toutes circonstances.
    C. Cungi (Editions Retz – Mai 2005)